La pièce

 

D’Artagnan arrive à Paris, où il doit se présenter au comte de Tréville, capitaine des Mousquetaires du Roi. Cherchant son chemin, il offense par maladresse trois personnages qui le provoquent en duel : Athos, Porthos et Aramis. Mais auparavant, faisant route sur Paris, il est tombé sur deux personnages inquiétants qui lui ont dérobé sa lettre de recommandation pour M. de Tréville : Milady et le comte de Rochefort, créatures de Richelieu.

 

280pxdartagnanmusketeers.jpg
 

D’Artagnan va devenir l’ami des trois mousquetaires. Mais pendant ce temps, des intrigues plus graves se nouent au palais. Richelieu a appris que la reine, Anne d’Autriche, a reçu en secret son amant, le duc de Buckingham, qui est aussi l’ennemi de la France, et lui a remis en cadeau les douze ferrets que Louis XIII lui avait offerts.

Pour piéger la reine, Richelieu suggère à Louis XIII d’organiser un bal où la reine devra paraître avec les fameux ferrets. Le bal aura lieu dans quinze jours ? Qui pourra d’ici là sauver Anne d’Autriche de la disgrâce ? Constance, lingère de la reine, fait appel à d’Artagnan et à ses amis. Munis d’un sauf conduits et accompagnés de leurs valets Planchet, Mousqueton, Bazin et Grimaud, ceux-ci se mettent aussitôt en route pour Londres, où réside Buckingham.

Mais, en chemin, des embûches les attendent, car les hommes de Richelieu sont décidés à empêcher les mousquetaires d’accomplir leur mission secrète. Un à un, les mousquetaires sont blessés ou capturés, et seul d’Artagnan parviendra à Londres. Pour apprendre que deux des douze ferrets ont été volés par Milady, envoyée par Richelieu !

Sur le chemin du retour, d’Artagnan retrouve ses compagnons sains et saufs. Ils arrivent juste à temps au couvent de Béthune où s’était réfugiée Constance, recherchée par les hommes de Richelieu. Ils y retrouvent Milady, qui s’apprêtait à assassiner Constance. Non seulement ils empêchent ce forfait, mais ils récupèrent les deux ferrets manquants.

À Paris, le bal débute. Louis et Richelieu s’impatientent, car la reine se fait attendre. Enfin elle paraît… sans les fameux ferrets ! Richelieu va-t-il triompher ? C’est compter sans d’Artagnan, qui arrive avec les ferrets et les remet à la reine. C’est la déconfiture de Richelieu et de ses hommes. La reine est sauvée !

Poursuites de chevaux, duels et bastonnades, chants et danses ponctuent l’action. Une pièce où l’on n’a pas le temps de souffler !

Publié dans : ||le 1 juin, 2010 |Pas de Commentaires »

Laisser un commentaire

ART DANS FAIRE |
Baila con Maï |
Les Tableaux d'Alex |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | artana
| Retour à la peinture chez S...
| Les fleurs de Claudia - Flo...